Séniors

Fed2 : Courbevoie n'a pas réussi à faire douter Beauvais

Beauvais-2566.jpg

 

Pour le premier match de l’année 2020, Courbevoie recevait Beauvais actuel poulain du leader Marcq. Les deux équipes avaient à coeur de se racheter après leurs défaites de la semaine dernière, en particulier Beauvais qui s’était incliné à domicile face au PUC.

 

Dès le début de match, contre le vent, Courbevoie à l’occasion d’ouvrir le score, mais le coup de pied du buteur bleu & jaune passe de peu à côté, c’est ensuite au tour de Beauvais de se montrer dangereux, et s'ils n’arrivent pas à inscrire un essai, la défense locale est mise à la faute et permet à Beauvais d’inscrire une première pénalité (7e, 0-3).

Courbevoie ne baisse pas les bras et se montre à son tour dangereux, mettant Beauvais à la faute (11e, carton jaune pour plaquage sans ballon) mais la réussite n’est toujours pas présente pour le buteur local qui échoue encore dans sa tentative de tir au but.

C’est sur un coup de pied à suivre mal négocié par Beauvais que Courbevoie est à deux doigts d’inscrire un essai mais doit se contente d’une pénalité enfin réussie pour revenir au score (16e 3-3). La réaction de Beauvais ne se fait pas attendre, comme souvent pour les équipes ayant de gros packs, c’est sur une penaltouche que Beauvais inscrit son premier essai (18e 3-8). Le score en reste là jusqu’à la mi-temps, Courbevoie manque encore deux occasions de réduire l’écart, les fautes s’accumulent, les cartons aussi ( deux contre Courbevoie, un contre Beauvais), Courbevoie est dominé mais est suffisamment organisé en défense pour ne pas prendre l’eau, face à une équipe supérieure en conquête ( que ce soit en touche ou en mêlée) mais pas toujours assez précis en attaque.

En seconde période, voulant ne pas vivre la même mésaventure que Marcq, Beauvais met la défense locale à la faute et prend les points (42e, 3-11). Après dix minutes de jeu en seconde période, Beauvais change la moitié de son pack, le résultat ne se fait pas attendre, sur la première penaltouche qui suit, le pack rouge et blanc enfonce celui de Courbevoie qui ne peut rien faire malgré sa vaillance. (54e, 3-16). 

Pas forcément étincelant, mais sérieux et efficace, les Beauvaisiens construisent leur victoire, en prenant les points dès qu’ils le peuvent (60e, 3-19) et en étant suffisamment solides défensivement pour empêcher Courbevoie d’inscrire le moindre essai malgré les phases de domination des lévriers. C’est au contraire Beauvais qui inscrit un troisième essai en fin de match, synonyme de bonus offensif (79e 3-26)

 

Victoire logique de Beauvais, une équipe complète dans toutes ses lignes qui a su maîtriser le match. Courbevoie a mis beaucoup de coeur dans ce match, a manqué de réussite pour espérer faire douter ses adversaires du jour.

 

L'équipe B arrache le match nul (13-13) lors d’un match très plaisant à regarder, avec beaucoup de rythme et de jeu des deux côtés.

 

La semaine prochaine déplacement à Sarcelles 

Fed2 : Courbevoie accroche le leader

Marcq-5208.jpg

 

Battus il y a quelques semaines à Sarcelles, cette première défaite de Marcq pouvait apparaître comme un accident de parcours pour une équipe dont l’ambition est de monter à l’étage supérieur en fin de saison. On pouvait donc penser qu’ils viendraient à JP Rives méfiants face à des lévriers qui n’avaient rien à perdre sur ce match.

 

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que Marcq impose sa puissance, dès les premières minutes Marcq sur un terrain très lourd, avec l’appui du vent, hérite d’une pénaltouche d'où découlera le 1er essai du match (4e, 0-7 avec transformation en coin). Plus puissants, les joueurs du Nord imposent un énorme défi physique à Courbevoie qui malgré cette domination commet peu de fautes qui auraient permis aux visiteurs de prendre le large au score. Courbevoie souffre en mêlée, n’arrive pas à gagner ses propres lancers en touche face aux géants du Nord, mais ne rompt pas.

 

Il faut attendre 25 minutes de jeu pour que Courbevoie investisse enfin le camp Nordiste, cette possession se traduit par une faute Marcquoise concrétisée par une pénalité passé pour nos lévriers (30e, 3-7). Cinq minutes plus tard, alors que Marq a ré-investit le camp Courbevoisien suite au coup de pied de renvoi, les attaquants locaux transpercent la défense Marcquoise et tapent un coup de pied à suivre leur permettant d’inscrire leur premier essai  (35e, 10-7). C’est au tour de Marcq de balbutier son rugby, particulièrement sur ses lancers en touche. La défense de Courbevoie tient, sans se mettre à la faute et atteint la mi-temps en menant 10-7.

 

Sans doute après un bon remontage de bretelles, Marcq revient sur le terrain avec d’autres intention et recolle vite au score grâce à une pénalité (47e, 10-10), mais contre le vent, indisciplinés, nerveux, les Nordistes tendent le bâton pour se faire battre. Heureusement pour eux le buteur de Courbevoie n’est pas en réussite et échoue par deux fois dans des positions réalisables (49e et 51e). Courbevoie campe dans la moitié de terrain de Marcq, a la possession et repasse devant suite à une nouvelle pénalité concédée par le leader de la poule (58e, 13-10). Il reste 20 minutes, Marcq est mené, Courbevoie est souvent proche de la rupture, et sur une pénalité en leur faveur, Marcq prend la touche  et va inscrire un seconde essai grâce a une belle percée de leur 3ème ligne aile au milieu de sa ligne d’attaque (69e, 13-17).

Courbevoie est maintenant derrière au score, mais a toujours le point de bonus défensif qu’il faut conserver. Ayant une nouvelle pénalité, Courbevoie trouve une belle touche, qui lui permet d'enchaîner les temps de jeu devant la ligne d'en but de Marcq et de marquer un essai leur permettant de repasser devant au score (77e, 20-17).

Sur le coup de pied de  renvoi, Courbevoie cherche à garder la possession mais se met une nouvelle fois à la faute. Cette fois, Marcq ne cherche pas la touche et prend les trois points (80e, 20-20). suite au renvoi il y aura une dernière opportunité pour Courbevoie de remporter ce match, mais la pénalité lointaine et excentrée est ratée de peu.

Les deux équipes repartent donc dos à dos, mais c’est Courbevoie qui fait la bonne affaire en obtenant son 3eme match nul. Match très courageux de Courbevoie face à une équipe de Marcq qui n’a pas montré grand chose sur ce match, si ce n’est beaucoup de puissance.

 

L’équipe B s’incline 20-27 dans un match très ouvert malgré l’état du terrain.

La semain prochaine, déplacement au Havre pour le dernier match de la phase Aller et de l’année 2019

Fed2 :contre Plaisir, à chacun sa mi-temps

Plaisir-7118.jpg

 

Après la victoire à Orléans et avant le déplacement au Rheu de dimanche prochain, Courbevoie recevait Plaisir ce dimanche. Plaisir, un équipe qui ne fait pas beaucoup de bruit mais pensionnaire depuis plusieurs années de la Fédérale 2 et qui comptait avant ce match un bilan équivalent à celui de Courbevoie.

On le sait, dans cette poule, à part Beauvais et Marcq, toutes les équipes se valent, on pouvait s’attendre à un match très serré, et bien ce ne fut pas du tout le cas tant l’entame, et même l’ensemble de la première mi-temps fut à l’avantage des locaux. A commencer par 4 pénalités concédées dans les 10 premières minutes, dont deux seront passées par le buteur Courbevoisien (4e,6e 6-0), dans le même temps les blocs de sauts des lévriers volent deux ballons en touche, Plaisir n’arrive pas à quitter ses 40 m, continue à se mettre beaucoup trop à la faute, l’arbitre sévit en distribuant deux cartons successifs aux joueurs des Yvelines (15e et 18e pour plaquage dangereux). Cette infériorité sera fatale aux visiteurs qui verront par deux fois les lévriers franchir la ligne d’essai pendant ce laps de temps ( 21e suite à un long temps de jeu, 28e essai plein d’opportunisme suite à un coup de pied contré au niveau des 40 m).

Plaisir est KO, menés 20-0 après une ½ h de jeu, tout sourit au RCC, qui continue à attaquer même si les deux formations sont de nouveau à 15. Sur une relance initiée depuis nos 22, nos deux ailiers sortent un numéro de grande classe en inscrivant un nouvel essai (32e, 27-0), ils remettent le couvert  quatre minutes plus tard (36e, 34-0). Dans les dernières minutes de cette première mi-temps, Plaisir se montre pour la 1ère fois dangereux et campe devant la ligne d’enbut de Courbevoie. Comme Plaisir en début de match, Courbevoie se met à la faute, mais si ils n'encaissent aucun point, sont sanctionnés par deux fois d’un carton blanc après la 40e minute.

 

Courbevoie attaque donc la seconde période avec un avantage confortable de 34 points mais seulement à 13 contre 15. Plaisir commence cette seconde période comme ils avaient terminé la première, en s’installant dans nos 22. Suite à une énième penaltouche, Plaisir ouvre son compteur avec un essai en force de ses avants (46e, 34-5). Courbevoie est maintenant fortement dominé, et si les avants des Yvelines sonts puissants, nos lévriers résistent tant bien que mal. A l’heure de jeu, Plaisir reste avec 5 points au compteur, mais Courbevoie est de nouveau sanctionné de deux carton successifs ( un blanc et un jaune) qui font qu’ils se retrouvent de nouveau à 13 contre 15, la défense bleu et jaune craque une nouvelle fois (70e, 34-10), puis écope d’un nouveau carton jaune pour un plaquage cathédrale (72e). Plaisir inscrira deux nouveaux essais dans les dernières minutes  pour un score final de 34 à 22 pour Courbevoie.

 

Un match étonnant dans son scénario qui au coup de sifflet final laisse une pointe de déception chez les vainqueurs alors qu’ils viennent d’obtenir quatre points importants avant les prochaines joutes hivernales contre Le Havre et Marcq après le déplacement au Rheu.

 

L’équipe B s’incline 20-25 malgré une bonne fin de match.

Fed2: Courbevoie roi du match nul,occupe une belle 7e place

classement J9.JPG

 

Après le match nul décroché dans les dernières minutes, à domicile, face à Chartres, Courbevoie est revenu de Bretagne (Le Rheu, dans la banlieue de Rennes) avec de nouveau un match nul  23-23 alors que Courbevoie menait 17-3 à la mi-temps, chaque équipe a inscrit deux essais (dont un de de penalité pour Courbevoie), match nul donc parfait qui permet aux lévriers de grapiller des points et d'être sur quatre matchs consécutifs sans défaite.

Les deux derniers matchs de la phase aller risquent d'être plus difficiles, avec la venue du leader Marcq (8V, 1D, 0N) le 8 décembre à JP Rives (mais n'oublions pas qu'ils ont perdu à Sarcelles) et un déplacement au Havre (5V, 4D, 0N) le 15 décembre avant la trêve des confiseurs.

 

Resumé de Ouest-France

 

Le fidèle public du Rheu Rugby n'en menait pas large à la mi-temps, alors que le tableau lumineux indiquait un contondant 3-17 très révélateur de ce que fut le début du match. Face à des Rheusois entreprenants d'entrée de jeu, mais peu attentifs, les Courbevoisiens lançaient un rush sur soixante mètres. Un premier temps fort dans les cinq mètres des Bretons, et Baldacci aplatissait (4'). Après deux échecs sur pénalité, William Bodchon ouvrait enfin le compteur rheusois (29').

Un retour au score trop timide pour des locaux jouant de maladresse sur de simples prises de balle ou sur des passes parfois évasives. Autre fléau dans le jeu jaune et noir, de nombreuses sanctions pour plaquages hauts. Un second essai de pénalité sur la seconde grosse incursion des Bleus, permettait à De la Patelière de conforter l'avance des siens (35').

On suppose que le coach local Vincent Herbst chantait sa gamme durant le repos, car c'est une tout autre équipe du Rheu que l'on voyait ensuite. Legras offrait enfin un dénouement heureux à une longue possession près de la ligne adverse (58'). « Dès que nous avons joué dans l'avancée, nous les avons mis en très grosses difficultés, soupirait un soulagé Vincent Herbst. Je le répète, notre marge de progression est énorme ». En d'autres termes, le salut venait pour ce XV rheusois, comme cette nouvelle invasion de l'en-but de Courveboie, couronnée par l'essai de Levet (68').

L'épilogue s'écrivait dans le sempiternel money-time lorsque le staff local choisissait de prendre les trois points synonymes d'égalisation plutôt que risquer une nouvelle courte défaite. « Avec vingt points d'avance à moment donné, c'est dommage oui, notre indiscipline nous a desservis, se lamentait Taleb Tounsi, l'entraîneur francilien. Néanmoins on prend deux points à l'extérieur ».

LE RHEU - COURBEVOIE : 23-23 (3-17).

Arbitre: M. Usson.

LE RHEU. 2 essais: Legras (58'), Levet (68'); 2 transformations: Bodchon (58', 68'); 3 pénalités: Bodchon (29', 63', 80')

 

COURBEVOIE : 2 essais: Baldacci (4'), De la Patelière (pen 35'); 1 transformation: Bajart (4'); 3 pénalités: Bajart (39', 50'), Croze (76'). Carton Blanc : Courbevoie: Barrusio (56'). Carton jaune : Courbevoie: Decronumbourg (64').

Fédérale 2. Face à Courbevoie, Le Rheu a évité une désillusion

 

 

 

Fed2 : un match nul qui vaut bien une victoire face à Chartres

Chartres-9749.jpg

 

Après St-Denis la semaine dernière, deuxième rencontre consecutive à JP Rives avec la venue de Chartres ce dimanche. Si la pluie était tombée sans dicontinuer depuis la veille au soir, petit miracle pour les matchs de l’après-midi, pas de pluie, mais un terrain bien lourd et du vent.

Chartres présentait une équipe avec de gros gabarits et arrivait à Courbevoie avec déjà trois victoires au compteur (Gennevilliers, PUC et Le Havre)

Un peu contre le cours du jeu, c’est Courbevoie qui va mener assez rapidement grâce à deux pénalités de Bajart (6e et 34e, 6-0) tandis que le buteur de Chartres est moins en réussite ( deux penalités ratées). Mais c’est donc Chartres qui domine,et si au niveau de la touche, Courbevoie assure ses conquètes et vole même quelques ballons , en mêlée, sur ce terrain glissant, les kilos supplémentaires de joueurs de l’Eure et Loir font la difference.

 Chartres campe dans les 22 de Courbevoie mais n’arrive pas à scorer, Courbevoie est toujours à la limite et commet des fautes ( carton blanc à la 18e pour plaquage haut) mais tient bon, puis c’est au tour de de Chartres d’écoper d’un carton (31e), et c’est donc à 14 que Chartres ouvrira son compteur suite à une énième penaltouche bien conclue par un essai sous les poteaux d’un ¾ centre de Chartres (38e, 6-7). Courbevoie dominé, mais réaliste obtient un nouvelle penalité avant la pause ce qui lui permet de rentrer aux vestiaires en menant 9-7.

Les joueurs de Chartres ont dû se faire remonter les bretelles pendant la pause, car ils reviennent sur le terrain avec plus de détermination, avec un rugby simple mais efficace : appuyer où ça fait mal, les mauls suite à des touches. Avec un premier essai de pénalité pour maul écroulé (45e, 9-14), un deuxième sur une pénaltouche suivi d’un maul (59e, 9-19) puis un troisième suite à un ballon perdu après une sortie de mélée (69e, 9-26).

A 10 minutes de la fin, menés de 17 points, alors que les remplacants de Chartres sont aussi costauds que les titulaires, cela semble perdu. Mais c’est à ce moment là que Courbevoie retrouve son jeu fait de vitesse et de prises d’initiative pour marquer un premier essai en coin par son talonneur (73e, 16-26).

Quatre minutes plus tard, une penalité à 40 m permet d’obtenir le point de bonus défensif (77e, 19-26), et c’est à l’ultime minute du match que Courbevoie grâce à un essai en coin transformé que nos lévriers arrachent un match nul inesperé.

Ce n’est certes qu’un match nul, mais à la fin du match, les sourires sont presents côté jaune et bleu, tandis que c’est la soupe à la grimace chez les visiteurs. C’est au mental que Courbevoie a su arracher ces points précieux pour la suite de la saison et en retrouvant son rugby qui avait fait merveille la saison dernière.

La reserve s’impose 34-12 et empoche le point de bonus offensif.

Repos la semaine prochaine, puis déplacement le 10 novembre à Orléans.