Les coaches se félicitaient du degré de concentration dans le vestiaire avant le match. Il n’y a pas de hasard. Donnés perdants face au PUC, nos Cadets ont toujours cru en leurs chances et ils ont eu raison.

La première mi-temps, très équilibrée avec beaucoup de jeu, n’a pas révélé l’écart qui devait séparer les deux équipes. On a même vu la mêlée violette reculer malgré la différence de gabarit. Unis, un peu de réussite, nos « petits bleus » auraient même pu prendre l’avantage avec un peu de réussite, face à des Pucistes sans doute étonnés par autant d’adversité.

 

0-3 à la mi-temps, et un seul regret à formuler, le Ko de Victor sur une action défensive (il va bien !). La paire de centres est out pour un mois puisqu’Eloi, lui, s’est fracturé le poignet à l’entrainement.

 

Dans un excellent état d’esprit, certains joueurs se connaissant très bien, la seconde période repartait comme la première et on finissait par espérer une belle surprise. Hélas, une mésentente en défense était bien exploitée par le PUC qui marquait un essai en coin, remarquablement transformé, à une vingtaine de minutes de la fin.

Touchés moralement, bousculés physiquement par une belle équipe, nos lévriers ont plié 3 autres fois dans le dernier quart d’heure. Dommage.

 

Il n’est pas facile quand le score se solde par un 25-0 à domicile, de se dire que l’on a réalisé une belle performance. Pourtant, nos cadets doivent s’en persuader. Ils ont fait un grand match, face à une grosse équipe de Teulière A.

Demandez aux joueurs de Plaisir qui en ont pris 70, ou à ceux de Marcq-en-Barœul battus 35-0 s’il est facile de rivaliser avec le PUC, même 50 minutes.

 

La semaine qui vient va permettre à chacun de retirer tout le positif de ce match avant d’aller à Vincennes dimanche prochain, gonflé à bloc.

Ville