En ce dernier week end de novembre, 17 valeureux benjamins ont bravé  vent violent, pluie glaciale et boue…boueuse afin de jouer deux matchs  de rugby face aux équipes de Noisy le Sec et Viry Chatillon.

Les conditions loin d'être optimales n'ont pas égratigné l'envie de  nos courageux rugbymen et c'est dans une première mi temps fortement  engagée que nos premiers adversaires (Noisy) franchissaient la ligne  par deux fois contre un pour nous.

Les contacts furent rudes et  parfois même à la limite de la faute mais nos ouailles surent patienter vaillamment jusqu'à la mi temps.La 1ère mi temps nous opposant à Viry nous montra que définitivement  il fallait ne pas avoir peur de prendre des coups ce samedi après midi. Les mauls devinrent piscines, l'adversaire y plongeant avec passion. Le ballon lui se transforma en savon et plusieurs mouvements furent avortés par son  contact fuyant nos mains.La deuxième mi temps face à Noisy repris de plus belle par un essai  de... nos adversaires.

Une action individuelle adverse nous mit la  tête sous la boue et provoqua une réaction que notre équipe  nationale aurait été sage de copier face aux néo zélandais. Avec  deux essais de retard nos petits se sont révoltés inscrivant alors  deux superbes essais faits de pénétration et de déploiement malgré  la boue qui au fur et à mesure inondait de plus belle le terrain. Le  mental retrouvé, l'arbitre (maison...) refusa même un essai en toute  fin de match.

Qu'importe le groupe a su se remobiliser pour tout  donner et atteindre honorablement le match nul.La préparation pour la 2ème mi temps face a Viry fut facile. Il fallait juste  faire ressortir les sensations de la fin de match précédente. Combat,  générosité et « on ne lâche rien ». Malgré la vaillance de nos  adversaires et leurs drôles de façon de se comporter dans les zones  d'affrontement, nous franchissions par deux fois leur en but resté  vierge en première période. La fin de match approchait et avec elle  le soulagement d'en finir dans ces conditions.

Au final, un match nul et un match gagné joués sous une météo  capricieuse et avec un effectif amputé de nombreux blessés et autres  "invités". Un bravo aux 17 guerriers qui pour fêter leurs belles  performances dans la boue ne trouvèrent rien de mieux que d'y retourner. Dans la joie et la bonne humeur.   Mention spéciale : Baptiste, Paul, Lucas pour leurs rushs, chacun dans leur style, dans les défenses adverses Rémi pour sa performance en défense   Mention spatiale: Thomas pour sa blague dans le car « s’il continue à pleuvoir, ça ne sera plus Noisy le Sec mais Noisy le Mouillé ! »  … Basile pour ses Aroum !! Aroum !! de Spartiate avant chaque mêlée annonçant le départ du 8.

Ville