On va tout de suite évacuer cher lecteur, les excuses bonnes ou mauvaises, pour expliquer cette nouvelle défaite face au SCUF.

Le terrain impraticable à Courbevoie, a empêché nos juniors de s’entrainer toute la semaine précédant le match. Ils étaient aussi contraints de jouer non pas à domicile à Jean Pierre Rives mais sur le terrain synthétique du SCUF ce match retour. Cette inversion peut-elle avoir eue une légère incidence psychologique ? Mais jouer face à une équipe plus mal classée a sans doute eu un plus grand (mauvais) effet psychologique. Après deux belles prestations face au PUC et Suresnes, leaders de la poule, nos juniors ne se sont-ils pas vus un peu trop beaux en laçant leurs crampons du côté de la Porte Pouchet ?

Car le SCUF n’a pas volé son succès, en sachant résister en première période, n’encaissant qu’un seul essai sur un bel enchainement du RCC. Ce 7-0 n’a d’ailleurs dû que conforter nos juniors dans l’idée que ce match allait être plus simple à négocier que les deux derniers.

Mais cette rencontre très débridée, agréable à regarder, où chacune des deux équipes profitaient des erreurs de l’autre, n’a jamais basculé en faveur des Lévriers. D’autant que le SCUF est vite revenu au score sur essai.

En seconde période, Courbevoie a grandement subi et a même concédé une exclusion temporaire dans ce combat défensif. Le SCUF a su en profiter pour inscrire un second essai et mener 13-7.

En fin de match pourtant le RCC aurait pu gagner. Sur un temps fort d’abord dans les 5m du SCUF, une fusée bleue s’arrachait pour aplatir, mais sur un…ventre parisien. Premier sauvetage. Sur la mêlée qui suivait, deuxième fusée Bleue partie pour parcourir les 5m qui la séparait de l’en-but, mais elle était attendue par un sacré comité d’accueil. Excès de confiance encore ? Une passe pour décaler un copain lancé aurait été en tout cas la bienvenue.

Au coup de sifflet final (7-13), on pouvait lister les évidences, après les excuses.

Les deux équipes ont beaucoup progressé depuis le début de la saison et le match aller. Pourtant elles restent en bas de classement, mais le RCC reste devant ! Le championnat reprendra ses droits fin mars.

Ville