Quand la foule se presse et vient nombreuse, c’est qu’elle vient voir son équipe porter l’estocade à un adversaire, et finir le travail d’une saison régulière de la meilleure des façons pour pouvoir passer ensuite aux phases finales dans la sérénité. Car ce dernier match de championnat revêtait une importance capitale pour Versailles dans la course aux phases finales du championnat de France. Une histoire à 3 costauds, PUC, Suresnes et Versailles qui se disputaient sur cette dernière journée les trois premières places de la poule. Ce jeu à 3 bandes dont le RCC a fait les frais, victime collatérale en cette belle journée de printemps 38-7, score final.

Victime un peu trop consentante en première mi-temps. D’entrée de jeu Versailles a étouffé nos lévriers avec un essai. Malgré une belle réaction et un passage dans les 10 mètres adverses, sans concrétiser, nos juniors ont ensuite pris la marée, et les essais se sont succédés jusqu’à la mi-temps, tous remarquablement transformés soit dit en passant. A Versailles, on est rapide, solide, et on joue bien au rugby, en exploitant chaque erreur de l’adversaire.

Une bonne remontée de bretelles à la mi-temps, quelques changements, et réajustements, et nos lévriers sont repartis au combat avec l’envie de montrer leurs qualités. Pour preuve, ces 3 essais inscrits… dont 2 refusés. Et pour l’un, il le fût parce que l’arbitre n’avait pas pu suivre la contre-attaque et confirmer que le ballon avait bien été aplati derrière la ligne, plutôt rageant.

Versailles avec cette victoire bonifiée termine deuxième de la poule derrière le Puc qui est allé s'imposer sur le fil à Suresnes. Pour le RCC, la saison s’achève sur une défaite, mais un beau parcours pour une équipe jeune, dont la plupart des joueurs sera encore junior l’an prochain. 6e d’une poule francilienne relevée, 21 points marqués, vraiment pas de quoi rougir.

 

 

 

Ville