U18

U18 : Clap de fin

Quand la foule se presse et vient nombreuse, c’est qu’elle vient voir son équipe porter l’estocade à un adversaire, et finir le travail d’une saison régulière de la meilleure des façons pour pouvoir passer ensuite aux phases finales dans la sérénité. Car ce dernier match de championnat revêtait une importance capitale pour Versailles dans la course aux phases finales du championnat de France. Une histoire à 3 costauds, PUC, Suresnes et Versailles qui se disputaient sur cette dernière journée les trois premières places de la poule. Ce jeu à 3 bandes dont le RCC a fait les frais, victime collatérale en cette belle journée de printemps 38-7, score final.

Victime un peu trop consentante en première mi-temps. D’entrée de jeu Versailles a étouffé nos lévriers avec un essai. Malgré une belle réaction et un passage dans les 10 mètres adverses, sans concrétiser, nos juniors ont ensuite pris la marée, et les essais se sont succédés jusqu’à la mi-temps, tous remarquablement transformés soit dit en passant. A Versailles, on est rapide, solide, et on joue bien au rugby, en exploitant chaque erreur de l’adversaire.

Une bonne remontée de bretelles à la mi-temps, quelques changements, et réajustements, et nos lévriers sont repartis au combat avec l’envie de montrer leurs qualités. Pour preuve, ces 3 essais inscrits… dont 2 refusés. Et pour l’un, il le fût parce que l’arbitre n’avait pas pu suivre la contre-attaque et confirmer que le ballon avait bien été aplati derrière la ligne, plutôt rageant.

Versailles avec cette victoire bonifiée termine deuxième de la poule derrière le Puc qui est allé s'imposer sur le fil à Suresnes. Pour le RCC, la saison s’achève sur une défaite, mais un beau parcours pour une équipe jeune, dont la plupart des joueurs sera encore junior l’an prochain. 6e d’une poule francilienne relevée, 21 points marqués, vraiment pas de quoi rougir.

 

 

 

La belle aventure d'Ali B.

Ali_Tunisie.jpg

Ali sous les couleurs de la Tunisie à Nairobi

 

Le sport, et le rugby en particulier, permettent de faire de faire des rencontres et de voyager. Ali BOUDRANT est en train d'en faire l'expérience en taille XXL. De par ses origines, il était sélectionnable par la fédération tunisienne de rugby, et c'est à ce titre qu'il a été sélectionné en équipe U20 de Tunisie alors qu'il n'a pas encore 18 ans.

Tandis que ses coéquipiers s'apprétaient à disputer leur dernier match de championnat face à Versailles, Ali s'est envolé il y a quelques jours pour la Tunisie puis pour le Kenya afin d'y participer à la Barthès Cup U20 qualificative pour les prochains championnat du monde U20

Si Ali a été retenu pour l'équipe de Tunisie il le doit a ses qualités, joueur du RC Courbevoie depuis ses 8 ans, il joue maintenant sous tutorat du Racing 92 ce qui lui permet de jouer sous les couleurs des deux clubs et lui a permis l'an dernier de devenir champion de France Alamercery (U16) avec le Racing.

Premier match jeudi 4 avril contre le pays hôte, le Kenya, avec à la clé une grosse défaite 73-0. La Tunisie affrontera dimanche le Sénegal qui s'est lui incliné 45-12 face à la Nambie. Et quand on dit Sénegal et rugby, tous membre du RC Courbevoie pense aux Requins de Dakar de notre ami Biram KEBE. Et en effet Ali affontera un joueur des Requins de la SICAP en la personne de Baidy DIAKHATE qui joue 3e ligne.

 

Quel que soit le résultat de ce match, Ali reviendra sans aucun doute enrichi de cette expérience, il sera alors temps de reprendre les cours au lycée Paul LAPIE d'où il pourra voir le terrain de rugby du stade JP Rives, comme quoi commencer le rugby à Courbevoie peut faire vivre de belles aventures .

 

U18_Suresnes-3235.jpg

Ali sous les couleurs de Courbevoie

U18 : Mal au SCUF

On va tout de suite évacuer cher lecteur, les excuses bonnes ou mauvaises, pour expliquer cette nouvelle défaite face au SCUF.

Le terrain impraticable à Courbevoie, a empêché nos juniors de s’entrainer toute la semaine précédant le match. Ils étaient aussi contraints de jouer non pas à domicile à Jean Pierre Rives mais sur le terrain synthétique du SCUF ce match retour. Cette inversion peut-elle avoir eue une légère incidence psychologique ? Mais jouer face à une équipe plus mal classée a sans doute eu un plus grand (mauvais) effet psychologique. Après deux belles prestations face au PUC et Suresnes, leaders de la poule, nos juniors ne se sont-ils pas vus un peu trop beaux en laçant leurs crampons du côté de la Porte Pouchet ?

Car le SCUF n’a pas volé son succès, en sachant résister en première période, n’encaissant qu’un seul essai sur un bel enchainement du RCC. Ce 7-0 n’a d’ailleurs dû que conforter nos juniors dans l’idée que ce match allait être plus simple à négocier que les deux derniers.

Mais cette rencontre très débridée, agréable à regarder, où chacune des deux équipes profitaient des erreurs de l’autre, n’a jamais basculé en faveur des Lévriers. D’autant que le SCUF est vite revenu au score sur essai.

En seconde période, Courbevoie a grandement subi et a même concédé une exclusion temporaire dans ce combat défensif. Le SCUF a su en profiter pour inscrire un second essai et mener 13-7.

En fin de match pourtant le RCC aurait pu gagner. Sur un temps fort d’abord dans les 5m du SCUF, une fusée bleue s’arrachait pour aplatir, mais sur un…ventre parisien. Premier sauvetage. Sur la mêlée qui suivait, deuxième fusée Bleue partie pour parcourir les 5m qui la séparait de l’en-but, mais elle était attendue par un sacré comité d’accueil. Excès de confiance encore ? Une passe pour décaler un copain lancé aurait été en tout cas la bienvenue.

Au coup de sifflet final (7-13), on pouvait lister les évidences, après les excuses.

Les deux équipes ont beaucoup progressé depuis le début de la saison et le match aller. Pourtant elles restent en bas de classement, mais le RCC reste devant ! Le championnat reprendra ses droits fin mars.

U18 : Deux fois, mais pas trois.

En barrages, puis en championnat, nos U18 avaient déjà joué 2 fois cette saison face au RCP15, pour deux défaites de 1 et de 2 points. La 3e rencontre, à JPR cette fois, fut la bonne, et il n’y a pas eu photo, mais plutôt bonus offensif pour nos petits bleus .

Pourtant, après 30 minutes de jeu on pouvait craindre un remake des éditions précédentes. Une domination sans partage de Courbevoie mais un score de 3-0 pour le RCP15, grâce à une pénalité sur la seule incursion parisienne.

Heureusement, après un premier essai (valable) refusé, nos juniors parvenaient à aller à Dame juste avant la mi-temps. Juste récompense pour eux, plus agressifs, plus techniques et plus entreprenants que leurs adversaires du jour.

La seconde période fut également à sens unique, mais avec plus de réussite. Une pénalité, 2 essais, dont un dernier, celui du bonus offensif, en force. C’est tout le pack qui a fait reculer la défense adverse sur 20 mètres pour sceller la 2e victoire de la saison, et fêter un 7e point de bonus (2 off’ et 5 déf’) !

Ce succès 18-3 permet aussi à nos Juniors de piquer la 5e place au classement aux parisiens, au goal-average. Mais rien n’est figé puisqu’il reste un match de Championnat. Nos U18 iront défier la semaine prochaine les joueurs de Versailles.

 

 

U18 : Unis dans le Derby

Ce sera l’une des images de ce derby, les juniors de Courbevoie tournés vers la butte qui surplombe le terrain synthétique de Suresnes et applaudissant leurs nombreux supporters.

Ils venaient de s’incliner (11-6) et c’était beau de voir les parents (dont pour certains les fils ne jouaient pas), des dirigeants et éducateurs d’autres catégories venus en voisins donner de la voix, les applaudir à leur tour pour les féliciter du gros match qu’ils venaient de livrer face à Suresnes. Un très beau moment dont la « Greyhound Family » peut s’enorgueillir.

Comme tous les derbys, le match fut engagé et plutôt correct, malgré la rafale de cartons jaunes (3) sortis par le jeune arbitre, et détail amusant, adressés aux 3 Paul de l’équipe.

Il faut dire que le RCC a dominé une fois de plus en mêlée, a proposé du jeu dans ce match de très bonne qualité, dans lequel nos Lévriers se sont livrés à 100 pc pour finalement s’incliner d’un rien, comme au match aller, face au deuxième du classement.

C’est l’issue du match et non son contenu qui a de quoi décevoir nos juniors qui ont quasiment mené tout le match au score grâce à deux pénalités transformées avant de craquer, comme la semaine dernière face au PUC, ratant cette fois encore un retentissant succès face à un « gros » de la poule.

Nos « P’tits Bleus » empochent le point du bonus défensif. Encore un point de pris, le 9e lors des 4 dernières rencontres, mais ils savent que pour évacuer la frustration avant la longue trêve qui se profile, un succès face au SCUF dimanche prochain s’impose. Et une fois encore, ils pourront compter sur le soutien de leurs supporters.