Séniors

ExcB_SCUF-0371.jpg

 

Les équipes réserves de fédérale 3 (Excellence B) disputant tout leurs matchs sur terrain neutre et en un match sec, la réserve du RCC a commencé ses phases finales ce dimanche alors que l'équipe Une a déjà passé l'obstacle Sucy en 1/32e sur matchs aller/retour.

Pour ce 1/32e de finale, direction Montesson pour y rencontrer le SCUF qui évoluait dans la poule 2 et qui s'est qualifié au titre de meilleur 5e (15 victoires pour 7 défaites), une entrée en matière à priori facile pour Courbevoie, mais le souvenir du match aller de l'équipe Une à Sucy incitait à la prudence et à prendre cette équipe aux serieux.

Les doutes ont été vite levés, Courbevoie ne s'est pas fait peur, prenant rapidement l'avantage au score, le SCUF comettant trop de fautes, et atteignant la mi-temps sur le score de 22 à 5. La seconde période, même si Courbevoie marquera plus de points, sera moins aboutie, la faute à un relachement défensif, qui permettra aux Parisiens de prendre le jeu à leur compte. Le SCUF inscrira un second essai (de penalité) mais ça sera tout pour  eux, Courbevoie saura exploiter chaque ballon, avec en particulier un contre de 100 m qui a du faire très mal aux jambes et aux têtes SCUFistes.

 

Au final une victoire 56-12 qui permet aux lévriers de se qualifier pour les 1/16e de finale pour y rencontrer Sucy qui a éliminé Le Havre sur le score de 23 à 8.

 

L'équipe Une jouera son 1/16e aller face à Pontault-Combault également dimanche prochain.

 

 

 

Sucy-7824.jpg

 

Depuis le coup de sifflet final et la défaite de la semaine dernière lors du match aller, les levriers se devaient de réagir lors de ce match retour pour se qualifier pour les 1/16e.

Si le match aller s'était déroulé par un temps gris et humide, le match de ce dimanche à JP Rives a eu lieu sous un grand ciel bleu et une température estivale, le public avait répondu présent, Sucy était venu avec un car de supporters beaucoup d'amis du RCC étaient présents dans les tribunes, des fumigènes, des chants, des tambours cela a dû géner la quiétude de matchs de tennis qui se déroulaient de l'autre coté du boulevard !

 

Les dix premières minutes de la rencontres ont été equilibrées, puis Courbevoie a pris l'ascendant, malgré le léger vent contraire, Courbevoie n'a pas laissé Sucy venir dans ses 22, au contraire de la semaine dernière, nos lévriers ont su imposer de longues séquences de jeu, avec beaucoup de rythme et inscrire deux essais (dont un transformé) plus un pénalité. Malgré tout ils n'ont pas été capable de tuer le match en fin de première mi-temps (15-0).

Ils auraient sans doute pu tuer le match en début de seconde période sur un renvoi de Sucy ne faisant pas 10 m, Courbevoie inscrivait un essai en jouant tout de même le ballon, mais l'arbitre ayant sifflé un peu trop tôt le mauvais renvoi de Sucy ne pouvait valider l'essai. Au lieu de tuer le match, Courbevoie fut condamné à subir une bonne partie de la seconde période, mais contrairement à la semaine dernière sans commettre trop de fautes. Sucy n'inscrira donc aucun point lors de cette seconde période, c'est au contraire Courbevoie qui assurera sa victoire avec deux pénalités supplémentaires. Score final, 21-0 pour Courbevoie.

 

Dans le même temps, Compiègne, après sa défaite à Pontault-Combault a également perdu à domicile lors du match retour. C'est donc Pontault-Combault que Courbevoie retrouvera en 1/16e de finale les 20 et 27 mai, avec comme contre Sucy, le match retour à Courbevoie.

Fed3_sucy-aller-3807.jpg

 

On a coutume de dire que les matchs de phases finales n'ont rien à voir avec les matchs de poule : on remet les compteurs à zéro et on doit se remettre en question à chaque match, Courbevoie en se déplaçant à Sucy en a fait l'amère experience.

 

Courbevoie en tant que leader de poule, pensait s'imposer facilement face à un club qui a terminé 5e de sa poule. Une équipe bien organisée et remontée à bloc, un public bruyant, il n'en fallait pas plus pour faire chuter Courbevoie ce dimanche pour la première fois depuis les phases finales de l'an dernier. Certes, Courbevoie a mené une grande partie du temps, mais nos levriers n'ont jamais su "tuer" le match. Menant 9-6 à la mi-temps  avec un vent contraire, sans que Sucy ai vraiment su se montrer dangereux, ils n'ont pas su faire le break après la pause. Au contraire en comettant trop de fautes (plaquages hauts, grattages dans les rucks) et en ayant deux joueurs exclus pendant 10 minutes, les Jaunes et Bleus ont laissé Sucy refaire son retard puis dépasser Courbevoie dans les dernières minutes, malgré l' unique essai du match marqué par Courbevoie en seconde période.

 

Une défaite 15-14 qui peut s'avérer salutaire pour la suite des phases finales, et à commencer dès dimanche prochain et le match retour à JP Rives à 15h00.

 

Pour info, les autres résultats des équipes de la poule :

 

Victoire 27-20 du Havre à la Châtre

Défaite  19-5 de Compiègne à Pontault-Combault

Victoire 16-14 de Houilles face à Gretz Tournan Ozoir

Défaite d'Armentières à domicile 30-10 face à Chateauroux

Fed3_22avril18.jpg

 

Ils l'ont fait ! rester invaincus tout au long de la saison, qui plus est pour les deux équipes, c'est une première pour le club, d'autant plus à ce niveau et avec des poules de 12 (contre 10 l'an dernier).

Si pour la réserve cela a été facile (victoire 41-0), tant la différence de vitesse et de dynamisme était important, la victoire de l'équipe Une fut beaucoup laborieuse avec une victoire sur la plus petite différence (9-8). Mais l'essentiel est là, ils ont sur rester invicibles tout au long de la saison régulière, avec parfois des victoires dans les dernières minutes (Rueil) mais aussi beaucoup de victoire beaucoup plus faciles tant le niveau de jeu était largement supérieur à la majorité des équipes de la poule.

 

Ce premier objectif atteint (finir premiers) il faut maintenant s'atteler au second : la montée en fédérale 2, cela commence dès dimanche prochain avec un 1/32e aller chez un 5eme de poule. Si la logique est respectée, la montée se jouerait face au vainqueur du 1/32e opposant Pontault-Combault à ...... Compiègne (3e poule 1/3e poule 2). Contrairement à ce que certains pouvaient penser, Courbevoie à jouer le jeu et  avec cette victoire Le Havre ( pour certains plus faible que le club de l'Oise) est repassé à la deuxième place.

Mais avant ce 1/16e de finale, il faudra passer les 1/32e, et depuis l'an dernier, et l'élimination par Meaux, Courbevoie sait qu'il faut prendre chaque match avec serieux !

 

 

fed3-vestiaires_caen.jpg

 

Les semaines se suivent et se ressemblent, les deux équipes seniors sont revenues de Caen avec leur 21e victoires respectives avec deux bonus offensifs  qui n'ont plus guère d'importance.

Victoire de la réserve sur le score de 19 à 6, et de l'équipe Une 20 à 6 (20-0 à la mi-temps) face à un club qui pouvait encore espérer la qualification pour les phases finales (surtout pour la réserve).

 

La semaine prochaine repos pour Courbevoie, mais Le Havre se déplace à Compiègne dans un match décisif pour la deuxième place, les deux équipes étant actuellement à égalité. Compiègne finira la phase de poule à Courbevoie le 22 avril, tandis que le HAC aura la tâche plus facile en recevant Petit-Couronne. Ces matchs auront de l'importance pour Courbevoie car, en cas de qualification en 1/16e, Courbevoie, pour la montée en fédérale 2, serait opposé au vainqueur du 1/32e opposant les 3e des poules 1 et 2, donc potentiellemnt le HAC ou Compiègne.

Houilles-4706.jpg

Après des victoires (trop) faciles face à Dunkerque, St-Omer et Soissons, la venue de Houilles devait permettre au RC Courbevoie de se jauger face à un adversaire d'un autre calibre.

 

Initialement prévu en février (15e journée), ce match avait dû être décalé suite aux intempéries, il a donc eu lieu en nocturne en ce week-end Pascal. L'opposition présente était bien celle qui était attendue, face à une défense bien en place, il a fallu que Courbevoie, en début de match, multiplie les temps de jeu pour scorer. Houilles n'étant pas venu en victime expiatoire cela a permis à la défense de Courbevoie de défendre sur sa ligne pour qu'elle reste inaccessible ce qui restera le cas jusqu'à la mi-temps atteinte sur le score de 26-0. 

Est-ce la grosse averse pendant la pause, le relachement, il faut constater que la machine Bleue et Jaune se relacha un peu en début de seconde période, et ce qui devait arriver arriva, Houilles à force de pilloner notre ligne d'enbut fini par trouver la faille (26-7). Cet essai aura comme vertu de réveiller Courbevoie qui inscrira deux essais dans les 10 dernières minutes, score final 40 à 7 pour Courbevoie (BO).

 

L'équipe B qui n'avait pas joué la semaine dernière a eu une quinzaine de minutes de flottement en début de match avant que la machine à marquer des essais se mette en marche : un premier essai sur penaltouche pour Houilles, puis deux cartons jaunes pour Courbevoie, c'est donc à 13 contre 15 pendant dix minutes que les levriers reprendront le match à leur compte avec beaucoup de vitesse et de maitrise. La barre des cinquante points est atteinte à la mi-temps, et le score final sera de  89-7 face au deuxième de la poule !

 

Avec ces matchs retard joués, Courbevoie reste invaincu et leader incontesté de la poule à deux journées de la fin, mieux les deux équipes sont leaders au niveau national. Mais tout cela ne servira à rien sans de bonnes phases finales synonymes de montée à l'étage supérieur !

 

classement national 20.JPG

RUDL-0500.jpg

 

Match à priori désequilibré entre le leader de la poule et la lanterne rouge et match qui a été effectivement totalement à sens unique tant la différence de niveau était flagrante, enlevant tout interêt à ce match. 

 

Dunkerque ne s'était déplacée qu'avec une seule équipe, sa réserve étant forfait général, mais avec seulement 19 equipiers et sans le nombre suffisant des joueurs en première ligne (melées simulées tout au long du match ) le match était déjà perdu avant le coup d'envoi !

Le mérite de Courbevoie fut de jouer sérieusement pendant les 80 minutes, en témoigne le score final de 114-0 ( 57 points marqués en première mi-temps et 57 points marqués en seconde période), le tableau d'affichage a encore montré ses limites (99 points) après le 120-0 infligé à Soissons il y a deux semaines !

Pas forcémment le type de match qui permet de préparer les phases finales, mais les trois derniers matchs de poule face à Houilles, à Caen puis face à Compiègne devraient voir des oppositions plus musclées permettant de préparer au mieux les phases finales.

 

 

 

 

 

Soissons-4564.jpg

 

Après deux matchs serrés face au Havre et à Rueil, Courbevoie recevait Soissons, qui se bat pour eviter les deux dernières places synonymes de relégation.

 

C'est donc sans grand espoir que les joueurs de l'Aisne se deplacaient à JP Rives ce dimanche, mais de là à s'en prendre 120 ! Et cela aurait pu être pire si la seconde période avait été à l'image de la première qui se terminait sur le score de 87-0. Le preposé au tableau d'affichage fut bien dans l'embarras au moment du passage de la barre des 100 points, le tableau d'affichage n'étant pas prévu pour de tels scores ! Sinon que dire du match, disputé par un temps printanier, qu'il fut à sens unique, Soissons a bien failli marquer en début de seconde période mais Courbevoie s'est evertuer à garder sa ligne d'enbut infranchissable. Avec un banc réduit à sa plus simple expression, la ligne de 3/4 des rouges et noirs a été mise au supplice par la vitesse de nos levriers, à chaque renvoi, Courbevoie remontait le ballon trop facilement pour que Soissons espère quelque chose de ce match.

 

En réserve victoire sur le score de 82 à 0 : face à un pack lourd et moins jeune, Courbevoie a su écarter les ballons pour s'offrir une 17e victoire.

 

La semaine prochaine, déplacement à Petit-Couronne en concurrence avec Soissons et St-Omer pour ne pas descendre

Fed3_Rueil.jpg

 

16 matchs et 16 victoires pour les deux équipes seniors à l'issue des matchs retours contre les voisins de Rueil. 

 

Le RAC est sans doute l'équipe surprise de cette saison, son classement actuel en milieu de tableau est bien meilleur que l'an dernier et à une ou deux exceptions près il est difficile de scorer contre cette équipe (4 bonus défensifs pour 8 défaites). Courbevoie était donc avertit, d'autant plus que la victoire du match aller avait acquise dans la douleur. Si trois matchs de cette 17e journée ont été reportés ( dont le match Compiègne/Le Havre, décisif pour la deuxième place), le derby du 92 a bien eu lieu grâce au terrain synthétique de Rueil.

 

Comme au match aller, une victoire pour le RCC sur le score de 27 à 8. Victoire plus facile pour la B qui s'impose 31-5  avec le bonus offensif .

Le week-end prochain, réception de Soissons à JP Rives.

 

 

 

Avec ce déplacement au Havre, les lévriers allaient pouvoir se tester pour une des première fois depuis la trêve, suite au report du match contre Houilles (qui aura lieu le 1er avril).

Le HAC étant deuxième  (avant ce match) , avait vu les chose en grand, pour la réception du leader, pom-pom girls, grosse pub pour faire venir un maximum de public dans l'ancien stade du HAC football.

Le début et la fin de match fut à l'avantage des Normands qui passèrent la ligne d'enbut de Courbevoie dans les premières et dernières minutes, entre temps Courbevoie pris le match en main en inscrivant également deux essais en première mi-temps. A la pause Courbevoie menait 18-11, le leader mènera jusqu'au coup de sifflet final. Malgré le dernier essai du HAC, Courbevoie avait fait le trou graçe aux coup de pieds de pénalité. Victoire finale 24-21, la quinzième en quinze rencontres !

Victoire plus facile de la B, qui empoche le bonus offensif en s'imposant 27-0.

 

Prochain match le 4 mars avec un court déplacement à Rueil, qui avait fait beaucoup souffrir le RCC au match aller

 

 

 

 

St-Omer.JPG

Le selfie de la victoire comme unique photo pour le moment, car le photographe trempé et pressé d'aller  savourer l'excellent bière ambrée du club-hous a oublié sa carte mémoire sur place

 

Il y a maintenant 5 ans, pratiquement jour pour jour, Loïc Penvern, un jeune joueur cadet du club décédait brutalement lors d'un entrainement. A l'occasion du match contre St-Omer, ses parents, ses proches et le RC Courbevoie lui ont rendu hommage juste avant le début du match des équipes fanions, par l'intermédiaire d'un lacher de ballon et d'une minute d'applaudissements, sa maman donnant le coup d'envoi du match. Certains des éducateurs présents au moment du drame étaient jouaient sur la pelouse de JP Rives que soit en équipe Une ou en réserve. Certains de ses coéquipiers, sont allés gagner 17-14 au PUC avec l'équipe des U21 Bélascain. Une journée particulière donc....

 

Avant ce match , le site rugbyamateur.fr se demandait ce que pouvait ésperer St-Omer en venant à Courbevoie ? Sans doute pas grand chose si ce n'est limiter la casse. Mais c'était sans compter sur l'état de la pelouse, qui  bien que préservée depuis le week-end dernier, était dans un bien triste état après le match des équipes B. Difficille dans ces conditions de faire des passes précises, d'avoir des appuis en un mot d'accélerer. St-Omer a tout de même réussi à inscrire le premier essai du match, mais ensuite le leader a repris rapidement le dessus en s'appuyant sur la conquête et en priviligiant l'efficacité sur ce type de terrain: deux essais de B. Nicol suite à des penaltouches, trois essais du pilier Pierre Barriuso, pas vraiement un temps pour las ailiers donc.... Menant 22-5 à la mi-temps, Courbevoie s'impose finalement 37-5 et engrange une 13e victoire consécutive. Contrairement à la semaine dernière, pas de carton côté levriers, à priori pas de blessé gravec non plus, par contre les machines à laver risquent de souffrir !

 

Pour la B, match à sens unique, si ce n'est un essai sur interception de St-Omer, score final de 74 à 5 en faveur des lévriers.

 

Dimanche prochain, déplacement à Evreux pour les deux équipes.

 

 

 

Armentieres-1886.jpg

Armentières ayant repris le championat dès la semaine dernière en  jouant ( et perdant ) à Houilles, il ne s'agissait d'un match de reprise que pour Courbevoie.

Malgré cela il n'y a guère eu de suspense ce dimanche à JP Rives, les deux équipes se sont fort logiquement largement imposées face aux visiteurs Nordistes ( 48-8 en Une et 59-3 pour la B).

 

Pour l'équipe B, le score aurait pu être encore plus sévere sans un nombre important de fautes de main (malgré un temps sec) et quelques approximations, s'expliquant peut-être par le fait qu'il s'agissait d'un match de reprise mais aussi par l'intégration de jeunes joueurs dans la compo du jour.

 

Pour l'équipe Une , tout était acquis à la mi-temps (36-3), mais les Nordistes se sont réveillés dans le début de deuxième mi-temps inscrivant un essai en coin par un de leurs pilier. A la dixième minute, un ailier Courbevoisien  écope d'un carton rouge suite  à un plaquage dangereux, s'en suit un petit echauffouré et une certaine nervosité jusqu'à la fin du match. Plus embêtant est le fait que deux 3/4  Courbevoisiens soient sortis blessés, d'ou l'importance d'avoir un effectif  important et de  qualité pour pallier  ces futures absences.

 

La semaine prochaine, réception de St-Omer à JP Rives

Et de 11 !

Onze victoires d'affilée avec pour ce dernier match de la phase aller un déplacement, pas des plus faciles chez le deuxième de la poule, Compiègne, qui ne comptait jusqu'à ce dimanche à la météo agitée, qu'une défaite surprise à Caen.

Mais par delà l'enjeu sportif de ce match, les joueurs de l'Oise rendait hommage à l'un des leurs tragiquement disparu quelques jours plus tôt. Difficile de savoir quel aura été l'impact de ce triste événement sur l'état d'esprit des joueurs de Compiègne.

Contrairement au PSG, Courbevoie est toujours invaincu dans ce championnat, et ce pour les deux équipes seniors : 10 matchs et 10 victoires. Ce dimanche c'est Caen qui s'est incliné à JP Rives sur un cinglant 39 à 0 avec donc le bonus offensif pour Courbevoie. Dans le même temps