Séniors

 

Avec ce déplacement au Havre, les lévriers allaient pouvoir se tester pour une des première fois depuis la trêve, suite au report du match contre Houilles (qui aura lieu le 1er avril).

Le HAC étant deuxième  (avant ce match) , avait vu les chose en grand, pour la réception du leader, pom-pom girls, grosse pub pour faire venir un maximum de public dans l'ancien stade du HAC football.

Le début et la fin de match fut à l'avantage des Normands qui passèrent la ligne d'enbut de Courbevoie dans les premières et dernières minutes, entre temps Courbevoie pris le match en main en inscrivant également deux essais en première mi-temps. A la pause Courbevoie menait 18-11, le leader mènera jusqu'au coup de sifflet final. Malgré le dernier essai du HAC, Courbevoie avait fait le trou graçe aux coup de pieds de pénalité. Victoire finale 24-21, la quinzième en quinze rencontres !

Victoire plus facile de la B, qui empoche le bonus offensif en s'imposant 27-0.

 

Prochain match le 4 mars avec un court déplacement à Rueil, qui avait fait beaucoup souffrir le RCC au match aller

 

 

 

 

St-Omer.JPG

Le selfie de la victoire comme unique photo pour le moment, car le photographe trempé et pressé d'aller  savourer l'excellent bière ambrée du club-hous a oublié sa carte mémoire sur place

 

Il y a maintenant 5 ans, pratiquement jour pour jour, Loïc Penvern, un jeune joueur cadet du club décédait brutalement lors d'un entrainement. A l'occasion du match contre St-Omer, ses parents, ses proches et le RC Courbevoie lui ont rendu hommage juste avant le début du match des équipes fanions, par l'intermédiaire d'un lacher de ballon et d'une minute d'applaudissements, sa maman donnant le coup d'envoi du match. Certains des éducateurs présents au moment du drame étaient jouaient sur la pelouse de JP Rives que soit en équipe Une ou en réserve. Certains de ses coéquipiers, sont allés gagner 17-14 au PUC avec l'équipe des U21 Bélascain. Une journée particulière donc....

 

Avant ce match , le site rugbyamateur.fr se demandait ce que pouvait ésperer St-Omer en venant à Courbevoie ? Sans doute pas grand chose si ce n'est limiter la casse. Mais c'était sans compter sur l'état de la pelouse, qui  bien que préservée depuis le week-end dernier, était dans un bien triste état après le match des équipes B. Difficille dans ces conditions de faire des passes précises, d'avoir des appuis en un mot d'accélerer. St-Omer a tout de même réussi à inscrire le premier essai du match, mais ensuite le leader a repris rapidement le dessus en s'appuyant sur la conquête et en priviligiant l'efficacité sur ce type de terrain: deux essais de B. Nicol suite à des penaltouches, trois essais du pilier Pierre Barriuso, pas vraiement un temps pour las ailiers donc.... Menant 22-5 à la mi-temps, Courbevoie s'impose finalement 37-5 et engrange une 13e victoire consécutive. Contrairement à la semaine dernière, pas de carton côté levriers, à priori pas de blessé gravec non plus, par contre les machines à laver risquent de souffrir !

 

Pour la B, match à sens unique, si ce n'est un essai sur interception de St-Omer, score final de 74 à 5 en faveur des lévriers.

 

Dimanche prochain, déplacement à Evreux pour les deux équipes.

 

 

 

Armentieres-1886.jpg

Armentières ayant repris le championat dès la semaine dernière en  jouant ( et perdant ) à Houilles, il ne s'agissait d'un match de reprise que pour Courbevoie.

Malgré cela il n'y a guère eu de suspense ce dimanche à JP Rives, les deux équipes se sont fort logiquement largement imposées face aux visiteurs Nordistes ( 48-8 en Une et 59-3 pour la B).

 

Pour l'équipe B, le score aurait pu être encore plus sévere sans un nombre important de fautes de main (malgré un temps sec) et quelques approximations, s'expliquant peut-être par le fait qu'il s'agissait d'un match de reprise mais aussi par l'intégration de jeunes joueurs dans la compo du jour.

 

Pour l'équipe Une , tout était acquis à la mi-temps (36-3), mais les Nordistes se sont réveillés dans le début de deuxième mi-temps inscrivant un essai en coin par un de leurs pilier. A la dixième minute, un ailier Courbevoisien  écope d'un carton rouge suite  à un plaquage dangereux, s'en suit un petit echauffouré et une certaine nervosité jusqu'à la fin du match. Plus embêtant est le fait que deux 3/4  Courbevoisiens soient sortis blessés, d'ou l'importance d'avoir un effectif  important et de  qualité pour pallier  ces futures absences.

 

La semaine prochaine, réception de St-Omer à JP Rives

 

Les dimanches se suivent et se ressemblent depuis le mois de septembre, les deux équipes seniors l'ont emporté ce dimanche face au promu Petit-Couronne.

Et de 11 !

Onze victoires d'affilée avec pour ce dernier match de la phase aller un déplacement, pas des plus faciles chez le deuxième de la poule, Compiègne, qui ne comptait jusqu'à ce dimanche à la météo agitée, qu'une défaite surprise à Caen.

Mais par delà l'enjeu sportif de ce match, les joueurs de l'Oise rendait hommage à l'un des leurs tragiquement disparu quelques jours plus tôt. Difficile de savoir quel aura été l'impact de ce triste événement sur l'état d'esprit des joueurs de Compiègne.

Après deux matchs à domicile assez compliqués contre Le Havre et Rueil,  Courbevoie reprend sa marche en avant à l'extérieur chez un mal classé (avant-dernier avec une seule victoire au compteur) avec une victoire sans bavure à Soissons : 92 points à 0. Un beau cadeau d'anniversaire pour Annie Kouyoumdjian, secrétaire générale du club et dirigeante seniors.

La réserve n'a pas été en reste, puisque elle s'impose également largement sur le score de 85-12.

A l'issue de cette 7e journée, les deux équipes sont toujours invaincues, et si pour l'équipe B le trou semble fait (7 points d'avance), pour l'équipe Une, Compiègne reste à 4 points de Courbevoie, le choc entre les deux premiers du classement aura lieu le 10 décembre à Compiègne pour le dernier match de la phase Aller.

Pas de match la semaine prochaine, prochain match le 19 novembre, avec la réception de Petit-Couronne à JP Rives

 

Contrairement au PSG, Courbevoie est toujours invaincu dans ce championnat, et ce pour les deux équipes seniors : 10 matchs et 10 victoires. Ce dimanche c'est Caen qui s'est incliné à JP Rives sur un cinglant 39 à 0 avec donc le bonus offensif pour Courbevoie. Dans le même temps

Comme l'an dernier le derby face à Rueil-Malmaison avait lieu en nocturne à JP Rives sous le patronage de CAFPI Courbevoie, partenaire majeur du RC Courbevoie. Si pour l'équipe B il n'y a pas eu de suspense, tant la différence de niveau était importante (victoire 73-0) il n'en a pas été de même pour l'équipe Une.

Rueil avait fait le court déplacement sans pression chez le leader, avec déjà trois victoires au compteur le RAC réalise un bon début de saison. Courbevoie de son côté a raté son entame de match, en tout cas au niveau de la concrétisation, trop d'imprécisions, de fautes de mains, ne permettant pas aux locaux de scorer. Au contraire Rueil est efficace et lors d'une de ses première incursion dans le camp Courbevoisien, inscrit un essai transformé. Rueil ralentit le jeu, commet beaucoup de fautes (deux cartons en première mi-temps) mais est aussi bien organisé tant en attaque qu'en défense.

 

Le 1er essai de Courbevoie

Courbevoie revient au score suite à un pénaltouche (7-7), les buteurs de chaque camp inscrivent 3 point avant la pause (drop pour le RAC, pénalité pour le RCC), le score est à la mi-temps de 10 partout.

La seconde période est dominée par Courbevoie, mais cette domination a du mal à se concrétiser au tableau d'affichage, si ce n'est par deux pénalités, Rueil résiste en commettant des fautes grossières à quelques mètres de leur ligne mais qui ne sont sanctionnées que par des pénalités, Courbevoie concrétise tout de même ses temps forts par deux pénalités (16-10). Avec l'entrée de sang frais, on se dit que Rueil va finir par craquer, mais ce n'est pas le cas, au contraire, comme en première mi-temps, Rueil marque un essai collectif sur une de ses seule incursion dans les 22 de Courbevoie. L'essai étant transformé, Courbevoie est mené 17-16 à moins de dix minutes du coup de sifflet final.

 

Du monde et de l'ambiance à JP Rives samedi soir

Il faudra attendre la dernière minute du temps réglementaire pour que Courbevoie fasse basculer la victoire de son côté (21-17), une victoire au forceps, sans doute pas le match le plus aboutit du RCC, mais Courbevoie conforte sa première place est est toujours invaincu, tandis que Compiègne est allé s'imposer au Havre.

Prochain match dimanche prochain avec un déplacement à Soissons