Histoire

Histoire la section Rugby de COURBEVOIE-SPORTS... et du RCC

Courbevoie et le rugby, cela a commencé le 19 mai 1893 avec la finale du championnat de France entre le Racing et le Stade Français qui a eu lieu au stade Dubonnet à Courbevoie, non loin de l'actuel stade JP Rives....

 

 

 

Mais ce n'est que bien plus tard qu'a véritablement commencé l'histoire du rugby à courbevoie......



Il existait bien en 1945 un club de rugby nommé Racing Club de Courbevoie, mais pour remonter à l'origine de la section rugby de Courbevoie-Sports, il faut revenir au début des années 50, à l'époque la Défense n'est que le nom d'un rond-point et Courbevoie n'est qu'une ville de banlieue parmi tant d'autre avec de nombreuses usines aux alentours (et oui Courbevoie n'a pas toujours été une banlieue qui se veut bourgeoise).Parmi celles-ci les usines Timken à Asnières, une entreprise britannique qui fabrique entre autre des tubes. Le médecin de cette entreprise, le Dr Rollet, féru de sport, s'occupe de l'équipe de rugby de Timken qui joue alors à Bagatelle.

Le président de Courbevoie-Sports, M. DESIRE, récupère les sections Rugby, Judo et Basket-ball des usines Timken, et ainsi naît l'entente Courbevoie-Sports/Timken.Les premiers résultats ne se font pas entendre, l'équipe est championne d'Ile de France durant trois années consécutives et atteint la finale du championnat de France Honneur 1959 face à une équipe toulousaine, mais alors que l'entente menait 10-3, le sage Dr Rollet fait sortir ses joueurs (dont onze juniors) devant la violence du match!Mais en 1960, les usines Timken déménagent à Colmar (où elles se trouvent toujours) et avec elles une vingtaine de joueurs, l'équipe descend dans les séries inférieures, de plus le Dr Rollet, alors président de Courbevoie-Sports, quitte ses fonctions pour des raisons professionnelles. La section passe alors chez "l'ennemi", le rugby à XIII (à l'époque jeu à XIII).La section revient au XV quelques années plus tard, avec l'arrivée de M. PLAA (professeur d'EPS au lycée Paul Lapie et entraîneur au Racing C.F.), le président est alors Hubert DANGLADE, en 1969 l'équipe voit l'arrivée d'une quinzaine de joueurs de la Nationale B du Racing, les résultats suivent:

champion Ile de France 68



1/4 finale championnat de France Honneur 69

1/2 finale championnat de France 3ième Division 1970 (à La Voulte contre Argelès, futur champion)

1/16e finale championnat de France 2ième Division 1971 contre Castelsarrasin, Courbevoie manque de peu la montée en Nationale.



Malgré les bon résultats, le groupe explose, l'entraîneur, M. PLAA est viré et est remplacé par René Lacaze (champion de France avec le Racing de Moncla et Crauste), la présidence étant assurée par Robert ROUJAS. Néanmoins de nombreux joueurs sont partis, l'équipe est vieillissante et la relève n'est pas assurée.

 

 



saison 1973-1974, deuxieme division

Composition de la poule:Rouen, Arras, Nantes, Trignac,
Clamart, Puc, Police Paris, Courbevoie.

Efectif : Inza, Hupe, Mari, Jerome
II, Baude, Bleuzet, Poureau, Jerome I, Goll, Hellio, Janicki, Parisis,
Filipidis, Allemand, Poigny, Brosselin, Dumesny (cap), Laumier, Gabriel,
Mora, Mellet, Delahaye, Fabre, Petit, Madeleine, Noyrigat, Jolit, Plantefol,
Rapin, Paguelet, Gorno I, Navarre, Passelaigues, Austruy, Echauzier, Marin,
Haure. entraineur. R.Lacaze. (source, rugby 74, les cahiers de l'équipe).

Saison 1974-1975, deuxieme division, composition de la poule : Dole, Courbevoie, Annecy, Roanne,
Chalon, Vitry, Puc, PTT Paris.

Effectif: Hupe, JL Mari, Jerome II, Jerome I,
Baude, Bleuzet, Pourreau, Goll, Parisis, Filipidis, Allemand, Poigny,
Brosselin, Dumesny, Laumier, Gabriel, Mora, Delmas, Paquelet, Petit,
Madeleine, Noygrigat, Jolit, Rapin, Corno I, Passelaignue, Austruy,
Echauzier, Marin : entraineur M.Wagner. source Rugby 75 les cahiers de
l'équipe.

Saison 1975-1976, deuxieme division

composition de la poule : Arras, Aspp ,Paris, Courbevoie, Bethune, Vitry, Rouen, Clamart, Basse-Seine.

Effectif : Poureau, Brosselin, L'huissier, Baude, Malecamp, Bounine, Le Perdriel,
Moures, C Jerome, Goll, Bonnafon, Ancelin, Laumier, Allemand, Poigny,
Philipidis (I & II), Dumesny, Mora, Dalmas, Gabriel, Soulie, Rigoulet,
D.Jerome, Petit, Madeleine, Darmoy, Jolit, Laborde, Rapin, Corno, Lizzit,
Dupont, Villeret, Austruy, Gabriel, Gauthier, entraineur, J Wagner.

Courbevoie, lors de la saison 1976-1977, poule 5 de N3.
Kronenbourg-Courbevoie, 04-03
Courbevoie-Mulhouse, 32-00
SCUF-Courbevoie, 04-07
Courbevoie-Haguenau, 07-00
St Dié-Courbevoie, 13-11
Courbevoie-Beaune, 00-10
Chagny-Courbevoie, 06-20
Courbevoie-Puteaux, 07-07
EDF-Courbevoie, 06-13
Courvevoie-Cornenbourg, 00-00
Mulhouse-Courbevoie, 06-07
Courbevoie-SCUF, 10-07
Haguenau-Courbevoie, 18-04
Courbevoie-St Dié, 41-06
Beaune-Courbevoie, 25-06




Saison 1977/78 Championnat 3ième division:32e de finale
A Saint Florentin : Courbevoie bat Seurre 13 à 09

16e de finale
Aux Mureaux : Massy bat Courbevoie, 09 à 08


 




En 1974, René LACAZE devient président avec comme entraîneur Jackie WAGNER, lui aussi venu du Racing. A la fin des années 70 l'équipe redescend jusqu’en Honneur puis remonte en 3ième Division suite à la saison 80/81 (1/2 finale du championnat de France Honneur) mais cet intermède est de courte durée, le club redescend en Honneur.

Lors de la saison 86/87, suite à une refonte des championnats régionaux, le club descend directement d'honneur en 2ième série. Mais cette descente permet de repartir sur de meilleures bases, l'école de rugby fonctionne et de nombreux juniors arrivent chez les seniors. Chaque année le club remonte, participe au championnat de France, pour finalement retrouver le championnat Honneur .

Durant cette période les présidents se sont succédés (R. Marie, M. Passelaigue, P. Petit) ainsi que les entraîneurs (J. Durot, JF Stein, P. Marchesi.....), avec une constance depuis une quinzaine d'années: des relations étroites avec l'UFRAPS (ex UEREPS) de Paris X Nanterre.Le club atteint la finale du championnat Ile de France Honneur (contre l'Isle-Adam) mais échoue aux portes de la 3ième division s'inclinant (en match aller-retour) de 3 points face à Cluny.Le club peut aussi s'enorgueillir d'avoir formé un international Ivoirien, Patrice Peré, qui disputa la coupe du monde 95, et porta les couleurs de l'ACBB et du RC Narbonne avant de devoir mettre un terme à sa carrière prématurément suite à de graves blessures aux jambes.

En 1996 c'est la création de l'équipe des Vieilles Branches sous l'impulsion de Arnaud Blaunay et Thomas Gorecki, permettant ainsi à d'anciens joueurs de revenir vers le club, et initiant le rugby à de grands débutants, tout cela avec un esprit que n'aurait sans doute pas renié le Dr ROLLET.






Pour ceux qui se demandent pourquoi il y a de si grandes tribunes (qui tombent en ruine), il faut savoir que ce stade était autrefois un cynodrome (ce qui explique le lévrier comme mascotte).

 



2005 est un tournant pour le club qui devient Rugby Club de Courbevoie, suite à la dissolution du club omnisport, de plus, le projet, maintes fois évoqué, de rénovation du stade se concrétise avec dans un premier temps la destruction de la grande tribune. En 2006 le club devrait disposer d'un club-house de 170 m2, d'un terrain d'entrainement en synthétique et de tribunes, certes moins impressionnantes, mais utilisables. La première saison du RCC restera gravée dans les mémoires puisque les deux équipes séniors deviennent championnes IdF de Promotion Honneur et qu'elles atteignent toutes les deux les 1/8e de finale de leurs championnats de France respectifs.

 

En 2007, nos installations reçoivent comme hôtes les équipes des Samoa, d'Argentine et enfin d'Angleterre dans le cadre de la coupe du monde 2007.

La saison 2007-2008 restera dans les annales, les deux équipes séniors se qualifient pour leurs finales régionales respectives, seule l'équipe 1 sera championne IdF, mais les deux équipes sont qualifiées pour le championnat de France et surtout c'est le retour de Courbevoie en Fédérale 3 . L'équipe 1 terminera son parcours contre Evreux en 1/8e de finale, tandis que la reserve ira au bout perdant la 1ere finale de championnat de France du club face à l'US Millas (66). Dans le même temps les minimes deviennent champions CIFR B .

Si vous avez plus de renseignements, si vous avez des documents concernant l'histoire du club faites-les moi parvenir. Je me suis beaucoup servi pour retracer ce petit historique d'un document écrit en 1975 (merci Pouli!) et que vous pouvez télécharger ici. Vous y découvrirez que la pelouse n'était déjà pas en bon état (il est vrai que l'organisation de stock-cars et de match de Moto-Ball n'ont pas arrangé les choses).

{jcomments on}