U16_aucap-2ematch.jpg

 

 

Les jours défilent à vive allure et le temps manque pour décrire par le détail les souvenirs qui s’amoncellent et les paysages rencontrés.

Alors, parlons du jeu. La deuxième opposition, face à VUKA, nous a plongés dans un autre univers. Aucun joueur blanc cette fois pour adversaire. Noirs, métis les jeunes de Vuka symbolisent parfaitement la diversité des populations qui habitent le Cap.

Sur une pelouse magnifique, dans un décor de rêve, le Turfhall Stadium accueille régulièrement les entrainements des clubs pros qui se déplacent au Cap.

Il est décidé que finalement le match se jouerait en 2x30 minutes avec des pauses boisson tous les quarts d’heure.

Nos lévriers attaquent le match face au vent… et ici, cela à un vrai sens ! La balle ne parvient pas à faire les 10 mètres règlementaires à l’engagement.

Un peu timorés au début, échaudés par le premier match et la découverte du rugby très agressif des sud-africains, nos Cadets s’attendent à subir une nouvelle fois. Mais malgré le vent, le match s’équilibre et sur un long mouvement les Bleus trouvent la faille pour un essai du bout du monde…, le premier en terre africaine !

5-3 à la mi-temps.

En seconde période, Vuka passera rarement le milieu de terrain, nos joueurs en confiance, bien préparés, récitent leur rugby pour inscrire 4 nouveaux essais. Victoire 34-5.

Au coup de sifflet final, Vuka a demandé la formation d’un cercle réunissant les deux équipes et leurs coaches pour les discours. Eloi, capitaine du jour de nos lévriers remerciera nos hôtes dans un très bon anglais. Les deux joueurs leaders de Vuka après avoir félicité les joueurs de Courbevoie et leurs entraineurs, ont promis de les battre la prochaine fois qu’ils viendraient ici, avant de rappeler l’importance de ce moment. De jouer un dimanche matin au soleil au rugby, avec le cœur !

Les mots de ces jeunes hommes sonneront longtemps encore dans nos têtes. Bien après que les deux équipes se soient offertes une photo commune, rendues la haie d’honneur, et servies quelques verres de coca avant de repartir.

On n’oubliera pas Vuka. Et, nous avons hâte de nous rendre demain dans le township de Langa pour jouer. Nous visiterons aussi leur crèche, participerons à quelques œuvres locales, et offrirons aux joueurs des Busy Bees comme à ceux de Vuka une paire de chaussures à crampons.

Bref, les journées sont bien remplies…