IMG_20180227_213214_498.jpg

Langa !

Ce nom tournait dans nos têtes depuis un bon moment.

Fred, notre organisateur sur place tenait absolument à ce que nous venions dans ce Township de Cape Town. Comme tous les autres, la sécurité n’y est pas assurée la nuit. Le jour, avec bonne escorte, vous pouvez rencontrer des gens merveilleux. Alvryn, qui depuis plus de 30 ans s’occupe seule d’une crèche. Nous l’avons visitée. Nous avons joué avec les enfants, pendant plus d’une heure, et laissé en partant de quoi réparer deux trois bricoles, mais tellement essentielles lorsque l’on n’a rien ou pas grand-chose.

Vous pouvez aussi rencontrer des élèves, de tous les âges, en uniformes, souriants, et leurs professeurs, fiers de montrer leurs classes si bien tenues. Des classes de 56 élèves. Tous respectueux. Peut-être aurez-vous alors la chance, si vous venez à Langa de monter sur la scène du grand hall du Lycée pour y être présenté, et applaudi comme les Beatles, par une foule (très féminine) en délire. Nos joueurs ont eu ce privilège. Celui aussi d’offrir de nouveaux maillots et des chaussures neuves à leurs adversaires du club des Busy Bees. Mieux, ils ont eu l’honneur d’aller fouler leur… terrain, plus vague qu’autre chose. Bordé par les habitations en tôle ondulée, c’est là que le dernier match de la tournée #RCCauCAP s’est joué. Bras-dessus, bras-dessous avec ceux des Busy Bees, ils ont regardé les petits danseurs, qui se sont mués en petits chanteurs pour donner la chair de poule à nos joueurs lorsque fut entonné l’hymne sud-africain.

Le match, à toucher, est totalement anecdotique. Du plaisir, quelques beaux essais, des rires, des clins d’œil, des accolades, et une seconde période où les équipes furent mixées. Dans le bus, à la collation, le brassage s’est poursuivi sans barrière de la langue.

La tournée « Arc en ciel » s’est terminée par cette rencontre au bout du monde. L’archevêque Desmond Tutu rêvait de cette Rainbow Nation, dans laquelle se construirait une société sud-africaine post-raciale. Dans laquelle cohabiteraient des groupes, blancs, métis, noirs. Nos lévriers seront allés à la rencontre de tous. Ils auront joué contre toutes ces représentations et auront partagé les mêmes poignées de mains, les mêmes rires. Ils auront montré le bon exemple.

Mandela avait compris très tôt pourquoi le sport, le rugby notamment devrait servir de ciment à cette nation.

« Myibuyé *» a dit Madiba !

* Unis

IMG-20180226-WA0036.jpg

 

 IMG_20180226_133302_398.jpg

 

 

IMG-20180226-WA0052.jpg

 

IMG-20180226-WA0064.jpg

IMG-20180226-WA0074.jpg

 

IMG_20180227_213214_497.jpg

Ville